accueil > l'editorial

« Ô Christ, Prince des nations, nous vous reconnaissons

pour maître de nos esprits et nos cœurs !

Ô Christ, Roi pacifique, réunissez dans l’unique demeure

ceux qui sont hors de votre amour !

Que nos autorités vous rendent hommage !

Gardez nos patries et nos cités sous la douceur de votre sceptre ! Amen. »

Hymne des Vêpres du Christ Roi.

 

          La société a rejeté Dieu, son évangile et sa grâce, elle s’est coupée du seul Auteur de toute chose qui pouvait lui apporter la paix et l’ordre.

           Et aujourd’hui elle boit le jus amer de ses péchés, par tous les désordres dans la société, dans les familles, les maladies et les catastrophes  en tous sens.

          Comment en est-on arrivé là ?

          Déjà par notre manque de FOI, notre manque de connaissance du Seigneur, notre manque certain de prière et notre manque de charité. Ainsi notre confiance n’étant pas vive en Dieu, nous nous sommes affadis.

          Ensuite ce manque de Foi a eu pour conséquence de laisser le terrain libre aux mauvais esprits qui profitant de notre endormissement a tout pollué, salit, travesti et détruit. Si bien que nos jeunes sont aliénés par des addictions maléfiques, parce que l’on s’est tu, on ne leur à pas rappeler  les 10 commandements, l’existence du diable, de l’enfer et du jugement éternel.

          Nous sommes dans ce monde mais par notre baptême, nous n’appartenons plus à ce monde, nous sommes membres du Christ, et serviteur du royaume des cieux.

          Aussi chaque instant que Dieu nous donne doit être au service du Seigneur, pour que par sa présence en nous, nous agrandissions son royaume en tous nos devoirs d’état.

          Mais comme la lutte fait rage, avec toutes les atteintes à la vie, à l’Eglise et à la foi, redoublons de zèle pour le Seigneur dans une prière généreuse, pour supplier et intercéder auprès du Seigneur Roi de l’univers.

          « Que votre Règne vienne » disons-nous dans le notre Père.

          Faisons monter notre cri, comme les apôtres auprès du Seigneur lors de la tempête sur le lac de Tibériade, et le Seigneur entendra ce cri, et Il apaisera la tempête. Mais ensuite Il avait reproché le peu de foi des apôtres, faisons que ce ne soit pas notre cas !

          Pendant les vacances, de grâce !, prions notre rosaire, pour que Marie mette sous ses pieds l’antique serpent qui ravage la terre, c’est notre devoir de chrétien.

Abbé Raphaël d’Anselme, curé de saint Patern

Contact et situation

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient utilisées, exploitées, traitées pour permettre de me recontacter, dans le cadre de la relation commerciale qui découle de cette demande de contact.

Conformément à l'article 34 de la Loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, adressez-vous à Paroisse de Saint-Patern 2 Place Sainte-Catherine 56000 Vannes ou par e-mail : paroisse.st.patern@orange.fr.