accueil > l'editorial

La Foi dans le Christ Ressuscité !

 

Dans un monde, où tout nous détourne de l’acte de foi : les images, l’internet, le virtuel, les sensations, l’affectif, etc. Avec en plus une société qui cultive le relativisme, le doute et le mensonge, le chrétien se trouve bien en mal pour progresser dans la Foi aujourd’hui.

Pourtant, au dire du Seigneur, ma réponse de Foi est capitale pour mon salut éternel. Arrêtons-nous quelques instants sur cet acte de Foi.

Souvent les gens pensent que l’acte de Foi consiste à connaitre Jésus, le reconnaitre comme Fils de Dieu et s’appliquer à vivre ce qu’Il demande. Certes, c’est un bon début mais il faut aller plus loin et entrer dans la profondeur de ses actes divins.

Si croire c’est adhérer au fait que le témoignage des apôtres est vrai, cela implique plusieurs vérités qui doivent nous bousculer.

 Déjà que le Fils de Dieu soit venu prendre notre nature humaine, qu’Il nous annonce les paroles de la Vie éternelle et qu’il donne sa vie pour nous ! « Il est celui qui va se substituer aux otages de la mort et du péché que nous sommes. » comme le disait notre évêque à la messe Chrismale. Il montre un Amour qui nous dépasse et nous submerge. « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ».

Quand je réalise que Jésus m’a tellement aimé qu’il a pris ma place pour réparer mes péchés et me donner les moyens de me sauver et d‘aller au Ciel ! Quelle grâce !!! Cela doit me chambouler, et me faire réaliser l’immense dette que j’ai vis-à-vis du Sauveur.

De plus, la connaissance du Christ, qui fait grandir ma Foi, me fait saisir l’immensité du Sacrifice de Jésus. Son agonie, c’était de mourir à soi même pour que les autres aient la vie. Choc, pour une société qui satisfait ses passions, son égoïsme et ses envies ! Jésus a choisi la volonté du Père plutôt que la sienne, il est mort à lui-même pour que nous ayons la Vie. « Si le grain meurt, il porte beaucoup de fruit ! »

A la suite du Christ, les chrétiens sont appelés à choisir une vie plus conforme au Ciel qu’à la terre. Par exemple : la charité de saint François d’Assise qui embrasse un lépreux, ou l’héroïcité de ceux qui donne leur vie pour sauver leur prochain, remet en lumière la virilité et la force de l’acte de Foi.

Croire c’est vivre la Présence de Jésus en soi, c’est une vie en Lui ; mais cela nécessite deux choses :

  1. Une mort à soi même, c'est-à-dire se déposséder, se décentrer pour s’offrir au Seigneur. Cela est possible quand chaque jour je choisis la volonté de Dieu plutôt que la mienne, car tout ce que j’ai, appartient à Dieu, et ce n’est qu’un juste retour des choses que de lui rendre ce qui lui appartient.
  2. Un saut en Dieu. Dieu est mon créateur, il m’a tout donné ; se donner à Lui n’est pas un saut dans le vide, mais un acte de confiance et d’abandon en mon Père du Ciel qui veut mon Bien.

            Donc vous comprenez qu’il nous faut grandir dans l’acte de Foi, le Christ est mort et ressuscité, il nous est présent si nous lui laissons toute la place dans nos cœurs, et si je sais que chaque jour, Dieu, dans sa Providence, veut mon Bonheur éternel. Il faut le croire, le Seigneur l’attend de chacun de nous. Il ne peut rien faire tant que nous n’avons pas cette Foi, cette Confiance et cet abandon en Lui.

 

 Abbé Raphaël d’Anselme, curé de saint Patern

Contact et situation

Conformément à l'article 34 de la Loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, adressez-vous à Paroisse de Saint-Patern 2 Place Sainte-Catherine 56000 Vannes.